Etude bidonvilles en France

Comme le rappelle la DIHAL, « en France, entre 15 000 et 20 000 personnes vivent en campements illicites et bidonvilles. Elles sont pour la plupart des migrants intra-européens originaires de pays membres de l’Union européenne. Ces formes d’habitats particulièrement indignes et souvent dangereuses, installées sans droit ni titre sur des espaces publics ou privés, soulèvent des questions liées à l’ordre public, à la sécurité des personnes et à l’accès aux droits fondamentaux ». C’est à travers l’activité de diagnostic que mène l’équipe de Trajectoires, qu’elle a pu observer le parcours de 899 personnes, vivant ou ayant vécu en bidonvilles, en France.Cet échantillon de 245 ménages représente 5 % de ce public et permet d’établir des tendances significatives quant à la connaissance de ce publicEn France c’est la première fois qu’un travail de récolte de données aussi important est mené auprès de cette population (dite « Rom ») qui demeure très mal connue et dont l’accès aux droits fondamentaux (droit à l’éducation, à la santé, etc.) reste très partiel. 

Lire l'étude